Salon Au Fil du Vin - L'édition 2016

Samedi 16 avril et le dimanche 17 avril 2016, au sein de l'Espace Vézère Causse, à Saint-Pantaléon-de-Larche près de Brive-la-Gaillarde, se tiendra la 4ème édition d’AU FIL DU VIN.

 

Une trentaine de vignerons, venant des quatre coins de la France, mais aussi d'Espagne, feront déguster leurs vins naturels et partageront leur passion avec le public.

Depuis 2012, les membres de l’Association Naturellement Vins œuvrent pour découvrir et faire découvrir les vins dits « naturels ».

Les vins naturels, également qualifiés d’ « originels », sont élaborés en des domaines qui travaillent dans le respect de la nature, tant dans les vignes que dans le chai (sans pesticide ni herbicide, sans pratique œnologique vulgaire).

Ce sont des vins d’auteurs, élaborés par des vignerons passionnés et passionnants. Souvent leur discours dépasse largement la viticulture pour transmettre un message plus universel de respect, de partage et d’indépendance.

De cette passion qui anime l’association Naturellement Vins est né le Salon AU FIL DU VIN, le salon des vignerons qui travaillent au plus près de la Nature.

 

Alors rendez-vous les 16 et 17 avril, pour faire encore et toujours de belles rencontres !

RENSEIGNEMENTS PRATIQUES :

 

  • Lieu : Espace Vézère Causse, Saint-Pantaléon-de-Larche (19600) près de Brive-la-Gaillarde

  • Horaires : Samedi 16 avril de 14h00 à 20h00 — Dimanche 17 avril de 10h00 à 18h00

  • Tarif : 5 € pour les deux jours (verre à dégustation offert)

  • Contact : contact@naturellement-vins.com

  • Liste des vignerons présents ci-dessous.

  • Les Inscriptions au repas des vignerons le samedi soir sont closes.

Vignerons inscrits :

 

  • LOT ET GARONNE - Domaine de Quissat - Rémy DELOUVRIE

  • CORREZE - Terres de Causse et de Paulilles - Didier MOUTON

  • ESPAGNE - Celler Jordi Llorens - Jordi LLORENS

  • COTE VERMEILLE -  Domaine de Pechpeyrou - Bertrand de GUITAULT

  • COTES DE DURAS - Le petit Clos des vents - Sylvain JOUGLA

  • JURANCON - Sébastien BORDENAVE-COUSTARRET

  • ALSACE - Domaine Gechickt - Frédéric GECHICKT

  • ROUSSILLON-Latour de France - Domaine Calimas - Patrice DELTHIL

  • ESPAGNE - Clot de les Soleres - Carles MORA FERER

  • CAHORS - Domaine Parlange et Illouz - Jérémie ILLOUZ

  • SAUMUR CHAMPIGNY - La Folie Lucé - Loïc TERQUEM

  • COTEAUX DE L'ARDECHE - Domaine du fils d'Eole - Thierry DOULMET

  • BOURGUEIL - Domaine de L'Oubliée - Xavier COURANT

  • AVEYRON - Domaine Rols - Patrick ROLS

  • TOURAINE - Domaine de La Piffaudière - Olivier BELLANGER

  • GAILLAC - Domaine du Brin - Damien Bonnet

  • GRAVES/SAUTERNES - Clos 19 Bis - Vincent QUIRAC

  • SAUTERNES - Domaine Rousset-Peyraguey - Alain DEJEAN

  • PROVENCE - Domaine Henri Milan - Henri MILAN

  • BUGEY - Les Grangeons de l'Albarine - Luc BAUER

  • TARN - Le Champ d'Orphée - Stéphane LUCAS

  • ANJOU - Les Roches Sèches - Jean-Marie BROUSSET

  • COTES DE BOURG - Domaine des Trois Petiotes - Valérie GODELU

  • ARMAGNAC - Armagnac Louis Marcellin - Sophie EDANGE

  • COTES DE BEAUNE - Domaine MOREL - Jean Jacques MOREL

  • ST NICOLAS DE BOURGUEIL - Domaine du Mortier - Cyril BOISARD

  • SAINT-CHINIAN - Les Eminades - Patricia et Luc BETTONI

  • MADIRAN/PACHERENC DU VIC BILH - Clos les Mets d'Ames - Céline OULIE

  • FITOU - Domaine Mamaruta - Marc CASTAN

  • COTEAUX DU GIENNOIS - Domaine Bio Coste - Matthieu COSTE

  • BERGERAC - Domaine du Coquelicot - Grégoire ROUSSEAU

  • PERIGORD - Domaine de la Voie Blanche - Nathalie DALBAVIE

 

 

Découvrir les vignerons présents cette année

Salon Au Fil du Vin - Les éditions précédentes

Clos 19 Bis - Vincent QUIRAC

GRAVES/SAUTERNES

 

Comment êtes-vous devenu vignerons? 

Pour travailler dehors !

 

Comment définiriez-vous votre métier de vigneron ?

S'adapter à la nature.

 

Votre philosophie de travail à la vigne, à la cave ?

En faire le moins possible à la cave et le plus possible à la vigne.

 

Quelques mots sur votre domaine ? 

1,8ha pour s'amuser.

 

Quelles cuvées allez-vous présenter au Salon des Vignerons « Au Fil du Vin » ?

-

 

Pourquoi nous avoir fait l'honneur et le plaisir de venir au Salon des Vignerons ?

Pour voir un peu de pays en vendant du vin.

 

Une maxime, un dicton, un précepte, qui vous guide, qui vous caractérise ?

Si le coucou chante en mai, c'est qu'avril est terminé.

Domaine de Quissat - Rémy DELOUVRIE

LOT ET GARONNE

 

Comment êtes-vous devenu vigneron? 
Par choix, à la quarantaine, en devenant paysan et en plantant de la vigne d'abord puis en essayant de faire du vin ensuite.


Comment définiriez-vous votre métier de vigneron ? 
Métier à multiples facettes, au contact de la nature, très prenant, stressant parfois, avec le plaisir de vivre près de la nature et la satisfaction de proposer un vin dans lequel on a mis un peu de soi. 


Votre philosophie de travail à la vigne, à la cave ?
A la vigne : un travail méticuleux pour avoir des raisins sains, riches et concentrés, vendangés manuellement.
Au chai : hygiène soignée, le moins d'intrants possibles pour faire des vins de raisins.  


Quelques mots sur votre domaine ? 
Situé à Bazens, dans les coteaux du pays de Serres, rive droite de la Garonne, en aval d'Agen. Quatre ha de vignes, des grandes cultures,  un verger de  figuiers,   le  tout  conduit  en A.B.  depuis 2000 et  deux gîtes  dans un environnement préservé.


Quelles cuvées allez-vous présenter au Salon des Vignerons « Au Fil du Vin » ?
-


Pourquoi nous avoir fait l'honneur et le plaisir de venir au Salon des Vignerons ?
Suite à la rencontre de Didier qui m'a fait le plaisir de m'inviter à « Au Fil du Vin ». 
Le rassemblement sera, j'en suis persuadé, l'occasion de rencontrer et d'échanges passionnants.


Une maxime, un dicton, un précepte, qui vous guide, qui vous caractérise ?
Le vin se fait d'abord à la vigne.

Terres de Causse et de Paulilles - Didier MOUTON

CORREZE

 

Comment êtes-vous devenu vigneron? 
Losqu'un poste dans l'Education nationale m'a enfin fixé en Corrèze méridionale, arriva le moment de démarrer l'aventure d'une implantation vigneronne. Sans rien d'autre qu'une énorme volonté. Tout, absolument tout, était à construire. Avec des moyens très modestes. La volonté elle, ne l'étant cependant pas! C'était en 1996! Année de naissance de ma fille Claire! Un appartement à Brive. Des bois, des taillis à défricher, des pieds de vigne à planter, une cave à créer, parpaing après parpaing, bétonnière après bétonnière, tuile après tuile!... La famille, deux enfants en très bas âge, une épouse conciliante, mon métier de C.P.E. ... Aujourd'hui, en 2016, vingt ans ont passé : le bilan est à la hauteur de cette "folie" parce que c'est plus un bilan humain que financier. La reconnaissance est venue. La passion est restée intacte voire même renforcée, l'esprit, encore vigilant, exigeant et engagé, le corps, cependant et inévitablement, un peu voire beaucoup usé!

Mais maintenant, malgré les épreuves traversées et inhérentes à ce type de projet, je peux vraiment dire que cela en valait la peine et que si ce type d'aventure gagnait encore quelques autres esprits dans ce Bas-Limousin ignoré du monde viticole, je ne me serais pas éreinté en vain, j'aurais montré que bien des choses sont encore possibles pour qui veut les entreprendre! Abnégation et patience sont des vertus premières quand on veut être vigneron!


Comment définiriez-vous votre métier de vigneron ? 
Pour certains, ce mot de "vigneron" peut paraître désuet, quasiment hors du temps. Un peu comme le mot paysan! En effet, les titres d'oenologue, de wine-maker, de consultant, de maître de chai, de chef de culture sont autrement plus scintillants auprès du grand public! Pour moi, c'est tout autre. Contrairement à ces spécialistes qui vont s'employer à élaborer des vins sans défauts, diaboliquement séducteurs, prêts pour le marché des vins de masse ou des vins de "luxe", le vigneron, lui, va s'attacher à ne pas censurer le message du terroir, à le transcrire pour livrer des vins expressifs de leurs lieu d'origine. Sans filtre, sans fard, qualités et défauts entremêlés. La fameuse "complexité" est sans doute d'ailleurs là. Chacun des vins d'un vigneron est le miroir d'un paysage et du travail de l'homme dans le paysage.

De fait, j'aime réunir ces deux mots : vigneron et paysan. Pour moi le vigneron-paysan donne du sens, de la profondeur, aux plaisirs et aux émotions contenues dans ses vins. "L'organoleptique" n'est pas tout dans une dégustation!


Votre philosophie de travail à la vigne, à la cave ?
La vigne est une plante pareille à nulle autre. Elle crée parmi les plus beaux paysages qui soient, ceux que l'homme a dessinés, en positionnant sont travail dans le cadre de la nature. Ce qui m'importe : ne rien demander d'autre à la nature que ce qu'elle peut générer, ne jamais rudoyer les raisins, laisser aux jus le temps de s'étirer en barrique, dans le long voyage de l'affinement. Douceur et patience mais aussi autorité bienveillante, un peu comme dans l'éducation, pour que le vin vive intensément sa vie et exprime toute sa personnalité, fruit de la richesse des baies (le terroir) et de l'élevage (en cave et en bouteille). J'ai un souci constant : proposer des vins absolument naturels, vrais, sans artifices, ce qui induit aussi l'interdiction de l'usage des sulfites dans les moûts et les vins. De fait, depuis 2010, les cuvée Terres de Causse sont sans sulfites ajoutés. Pour Terres de Paulilles, depuis 2013.

Egalement, à partir du millésime 2013, les contre-étiquettes indiquent désormais le taux de sulfites naturels présents dans le vin.


Quelques mots sur votre domaine ? 
Le mot "domaine" est un bien grand mot pour désigner Terres de Causse et Terres de Paulilles! En effet, ces deux entités ne pèsent guère plus d'un ha et demi!

1ha 30 pour Terres de Causse en Corrèze, sur les communes de Lissac-sur-Couze et St Cernin-de-Larche.

0ha 25 pour Terres de Paulilles en Pyrénées Orientales, sur la commune de Port-Vendres, à deux pas de celle de Banyuls-sur-Mer.

Ensuite là comme là-bas, le mot d'ordre est "respect" : des sols, des jus, de la vie. Travail manuel, phytothérapie,enherbement permanent et naturel, longs et doux élevages des vins, fondent la philosophie du travail effectué.


Quelles cuvées allez-vous présenter au Salon des Vignerons « Au Fil du Vin » ?
- Terres de Causse. Cuvée "Baies Pourpre" 2012. Seulement ce millésime et cette cuvée restante en très petites quantités car 2013 fut une année sans vin pour Terres de Causses!...

- Terres de Paulilles. Trois cuvées : "Terrasses de Cosprons" 2012 / "Tramontane" 2013 / "Voiles blanches" 2013.

Toutes ces cuvées sont en Vin de France et en quantités minimes.


Pourquoi nous avoir fait l'honneur et le plaisir de venir au Salon des Vignerons ?
Tout d'abord, j'ai la particularité d'être vigneron de cru, mes vignes - celles corréziennes - se situant à seulement quelques kms de l'emplacement de ce salon!

Au Fil du Vin revêt pour moi une importance majeure, un peu parce que j'ai contribué à le lancer mais surtout parce qu'en Corrèze, aux portes de Brive-la-Gaillarde, il permet désormais aux amateurs de vins biologiques, biodynamiques, voire nature, de rencontrer un grand nombre de vignerons associés à ces productions. Occasion unique en cette partie de France. Des vignerons fiers de représenter des régions diversifiées ainsi que des pays voisins, fiers de proposer des vins rares, richement identitaires, formidablement expressifs de leurs terrroirs et de leur travail et hautement respectueux de la santé des dégustateurs. Ce dernier point étant loin dêtre négligeable! Je plaide pour le vin "nourriture"!

Pour ces raisons, je participe donc, avec beaucoup de plaisir et pour la 4ème fois consécutive, au Salon des Vignerons "Au Fil du Vin".


Une maxime, un dicton, un précepte, qui vous guide, qui vous caractérise ?
"La terre est basse : elle contraint ceux qui la pratiquent quotidiennement, à l'humilité, les soumet à des forces, à des limites, à des incertitudes auxquelles ils doivent apprendre à se plier. Ici le rêve utopique d'une nautre vainvue ne peut prospérer... Le paysan n'a pas à spéculer, à jouer, à se payer des fantaisies. Il manoeuvre, travaille et pense sur le réel sans cesse recommencé". Arthur COMTE

Celler Jordi Llorens - Jordi LLORENS

ESPAGNE

 

Comment êtes-vous devenu vignerons?
Ma famille toujours a travaillé la terre. Nous nous efforçons de développer le vin tout comme nos grands-parents. Mettre le vin dans la bouteille est un grand défi générationnel.


Comment définiriez-vous votre métier de vigneron ?
Observation, réflexion et en essayant de ne pas intervenir beaucoup dans la terre. Peu à peu la terre me fait à moi parce qu'elle sera pleine de vie.


Votre philosophie de travail à la vigne, à la cave ?
Nous travaillons avec la certification bio, et encore plus peu à peu on fait de la biodynamique, à la terre. Dans le cellier on respecte le raisin et le moût pour obtenir du vin.


Quelques mots sur votre domaine ?
C'est un petit domaine, on travaille la vigne, les oliviers, des arbres fruitiers, tomates, ails ... Les cépages ils sont de macabeu, parellada, moscatell, cabernet sauvignon, garnatxa negra et syrah.


Quelles cuvées allez-vous présenter au Salon des Vignerons « Au Fil du Vin » ?
-


Pourquoi nous avoir fait l'honneur et le plaisir de venir au Salon des Vignerons ?
Mon ami Laureano Serres il a commenté que le salon des petits vignerons je pourrais aller et donc je l'ai fait.


Une maxime, un dicton, un précepte, qui vous guide, qui vous caractérise ?
La passion est le rythme qui m'amène à la terre pour déguster en bonne compagnie d'un bon vin.

Domaine de Pechpeyrou - Bertrand de GUITAULT

COTE VERMEILLE

 

Comment êtes-vous devenu vigneron?
Par goût de la terre. C'est un des rares métiers en agriculture qui ne demande pas de gros moyens financiers pour exister.


Comment définiriez-vous votre métier de vigneron ?
Un métier complet. De la production à la vente. La réalisation d'un produit destiné au partage.


Votre philosophie de travail à la vigne, à la cave ?
Le rôle du Vigneron à la vigne consiste à rendre un sol vivant pour que la vigne exprime le terroir.
A la cave, il faut accompagner le vin le plus naturellement possible. Savoir attendre.


Quelques mots sur votre domaine ?
Le domaine est composé de nombreuses petites parcelles, ce qui donne des cuvées bien différentes les unes des autres.


Quelles cuvées allez-vous présenter au Salon des Vignerons « Au Fil du Vin » ?
-


Pourquoi nous avoir fait l'honneur et le plaisir de venir au Salon des Vignerons ?
J'ai rencontré un passionné.


Une maxime, un dicton, un précepte, qui vous guide, qui vous caractérise ?
Pour de l'eau on peut se battre, pour du vin on ne peut que s'unir !

Le petit Clos des vents - Sylvain JOUGLA

COTES DE DURAS

 

Comment êtes-vous devenu vigneron ?

Par passion depuis tout gamin.

 

Comment définiriez-vous votre métier de vigneron ?

De la curiosité dans la passion.

 

Votre philosophie de travail à la vigne, à la cave ?

Bosser à fond dans les vignes pour n'avoir rien à faire en cave.

 

Quelques mots sur votre domaine ?

Petit domaine à taille humaine (2,5 ha). Installé depuis 2011.

 

Quelles cuvées allez-vous présenter au Salon des Vignerons « Au Fil du Vin » ?

- "Les grenades" 2015

- "A l'ouest de mon sud" rouge 2014

- "A l'ouest de mon sud" blanc 2014

- "Claire" 2012

-"Les Mayeuls" 2011

 

Pourquoi nous avoir fait l'honneur et le plaisir de venir au Salon des Vignerons ?

Parce que l'ambiance y est sympa.

 

Une maxime, un dicton, un précepte, qui vous guide, qui vous caractérise ?

Qu'ils aillent tous se faire voir ailleurs!!!

Sébastien BORDENAVE-COUSTARRET

JURANCON

 

Comment êtes-vous devenu vigneron ?

Un mélange de génétique et de conviction avec le temps. En effet, tout petit, j'ai baigné auprès de mon grand-père, avec des moyens modestes mais très soignés. Puis, ce fut plus une certitude, avec le temps, lors de mon B.T.S. viti-oeno à Blanquefort (33). Avec la rencontre d'amis qui le sont toujours aujourd'hui, à travers le monde.

 

Comment définiriez-vous votre métier de vigneron ?

En deux mots, passion et obstination. En effet, il ne vaut mieux pas porter de montre, ne pas avoir peur du noir, savoir où se trouvent les phares du tracteur. Ensuite, se dire que d'autres vignerons, en d'autres lieux mais au même instant, ouvrent aussi pour élaborer leur plus beau breuvage.

 

Votre philosophie de travail à la vigne, à la cave ?

Le soin à la vigne : la rendre en meilleure santé possible pour obtenir les meilleurs raisins possible ; bien observer les parcelles,tout au long de l'année.Pour la cave, de la rigueur et de la patience.

 

Quelques mots sur votre domaine ?

Domaine familial depuis sept générations. Blotti dans les côteaux, face à la chaîne des Pyrénées. Cinq has de vignes, quatre cépages différents. Vignoble plutôt pentu.

 

Quelles cuvées allez-vous présenter au Salon des Vignerons « Au Fil du Vin » ?

- Jurançon sec 2014 (camaralet, courbu, petit manseng)

- Jurançon "Vent d'Ange" ( petit manseng, gros manseng)

- Cuvée "Barou" 2012 (pur petit manseng)

 

Pourquoi nous avoir fait l'honneur et le plaisir de venir au Salon des Vignerons ?

Cotoyer les hommes qui ont le respect de l'environnement, de la terre.

 

Une maxime, un dicton, un précepte, qui vous guide, qui vous caractérise ?

Qu'est-ce que la vie ? C'est l'éclat d'une luciole dans la nuit. C'est le souffle d'un bison en hiver. C'est la petite ombre qui court dans l'herbe et se perd au coucher du soleil.

Domaine Gechickt - Frédéric GECHICKT

ALSACE

 

 

Comment êtes-vous devenu vigneron ?

Par mes gênes... J'ai tenté d'y échapper mais l'histoire m'a rattrapé. Et puis j'ai saisi la chance de faire un truc vivant qui palpite !

 

Comment définiriez-vous votre métier de vigneron ?

C'est un job global. Il touche tous les domaines : l'agriculture, la transformation, la commercialisation, les sciences « dures », les sciences « molles », ce qui est tangible, ce qui est le plus subtil. Un sport complet, quoi !

 

Votre philosophie de travail à la vigne, à la cave ?

Le respect. Celui du terroir, à ne pas chambouler. Celui du végétal, à faire grandir dans des conditions dignes. Celui du vin, àélever avec douceur et patience. Celui de l'Homme, avec de l'écoute et de la clarté.

 

Quelques mots sur votre domaine ?

L'Histoire : les deux grand-pères puis les parents, puis le frangin puis moi. Et puis les parents retraités, le père décédé en 2002. Et la relève arrive avec mon neveu Arnaud ! Sinon, onze ha dont un en propriété (ha ha ha!) Biodynamie depuis 1998, avec Déméter en 2001. Encore plein de choses à faire !

 

Quelles cuvées allez-vous présenter au Salon des Vignerons « Au Fil du Vin » ?

-

 

Pourquoi nous avoir fait l'honneur et le plaisir de venir au Salon des Vignerons ?

Tout l'honneur est pour moi ! Et puis vous m'avez l'air bien motivés pour les bonnes choses... Et il reste du vin à vendre aussi !

 

Une maxime, un dicton, un précepte, qui vous guide, qui vous caractérise ?

Sentir ce qui est juste, faire ce qui est bien, boire ce qui est bon !

 

Domaine Calimas - Patrice DELTHIL

ROUSSILLON-Latour de France

 

Comment êtes-vous devenu vigneron ?

Par choix, par reconversion professionnelle, grâce à certains vignerons qui m'ont « contaminé » et m'ont conforté dans ma passion d'une certaine idée du vin.

 

Comment définiriez-vous votre métier de vigneron ?

Mon métier consiste, chaque année, à essayer de composer au mieux avec tous les éléments minéraux, végétaux et chimiques, afin de réaliser un vin.

 

Votre philosophie de travail à la vigne, à la cave ?

A la vigne : travail des sols, à la traction animale, à la pioche, sans autres produits que le soufre et le cuivre.

A la cave : essayer de comprendre les phénomènes, les accompagner au mieux, avec un minimum d'interventions chimiques.

 

Quelques mots sur votre domaine ?

Le domaine se trouve dans les Pyrénées Orientales, dans les Fenouillèdes, vallée de l'Agly. Il se compose de cinq parcelles, pour un total de 1,5 ha. Il a été créé il ya huit ans, petit à petit et tend à grandir.

 

Quelles cuvées allez-vous présenter au Salon des Vignerons « Au Fil du Vin » ?

- Blanc : "Késako" et "Mararel"

- Rouge : "A visto de nas" et "Estralunat"

 

Pourquoi nous avoir fait l'honneur et le plaisir de venir au Salon des Vignerons ?

Je fais peu de salons. Je suis intéressé par ceux qui véhiculent une image du vin conforme à la mienne : honnête, sain et vivant.

 

Une maxime, un dicton, un précepte, qui vous guide, qui vous caractérise ?

Elève dissipé, jamais content, peut mieux faire.

Clot de les Soleres - Carles MORA FERER

ESPAGNE

 

 

Comment êtes-vous devenu vigneron?

Je suis devenu vigneron parce que je voulais restaurer la tradition familiale où les vins de la propriété sont vinifiés sur le domaine.Cela a été perdu par la vente de raisins à de grands producteurs et mon intention était de récupérer mes raisins et de maintenir la propriété.

 

Comment définiriez-vous votre métier de vigneron ?

Selon les critères de non-intervention dans le système de production, la fermentation à température contrôléeseulement. Non filtration pour clarifier les vins et aucune correction, aucun ajout de levures. Nous suivons le calendrier lunaire pour toutes les choses dans la cave.

 

Votre philosophie de travail à la vigne, à la cave ?

Philosophie de travail de la vigne selon l'agriculture biologique, avec très peu d'utilisation d'intrants. De très petites doses decuivre et de soufre, en laissant une couverture supplémentaire. A la cave, seulement un contrôle des températures durant lesfermentations. Et tous les mouvements dans l'entrepôt suivent le calendrier lunaire.

 

Quelques mots sur votre domaine ?

C'est une propriété qui appartient à la famille depuis dix générations ! Il n'y a pas seulement la culture de la vigne mais il y a aussi des forêts, des champs de blé et des vergers. Le vin y a toujours été fait jusqu'à ce qu'on perde l'élaboration dans les années quatre-vingt. Maintenant nous sommes en convalescence dans le domaine viticole.

 

Quelles cuvées allez-vous présenter au Salon des Vignerons « Au Fil du Vin » ?

-

 

Pourquoi nous avoir fait l'honneur et le plaisir de venir au Salon des Vignerons ?

Nous voulons présenter nos vins et notre élaboration.

 

Une maxime, un dicton, un précepte, qui vous guide, qui vous caractérise ?

Le vin n'a pas à ajouter ni emporter quoi que ce soit.

 

Domaine Parlange et Illouz - Jérémie ILLOUZ

CAHORS

 

Comment êtes-vous devenu vigneron?

A l'âge de 17 ans, je savais que je finirai vigneron. J'ai donc fait des études de viti-oeno puis après quelques expériences enFrance et à l'étranger, j'ai décidé de m'établir à Cahors.

 

Comment définiriez-vous votre métier de vigneron ?

C'est un métier prenant tout au long de l'année, qui permet d'être au plus près de la nature et qui, parfois, nous laissedu temps pour des moments conviviaux avec nos clients.

 

Votre philosophie de travail à la vigne, à la cave ?

Aucun usage de pesticides à la vigne, faire le plus de choses possibles moi-même afin de tout comprendre et maîtriser. A la cave, peu d'interventions mais beaucoup d'attention et de sang froid.

 

Quelques mots sur votre domaine ?

Six hectares de vignes sur les plus hauts terroirs de l'A.O.P. Cahors. J'ai la particularité d'avoir de vieux cépages du Sud-Ouest que je cherche à sauver et à replanter.

 

Quelles cuvées allez-vous présenter au Salon des Vignerons « Au Fil du Vin » ?

-

 

Pourquoi nous avoir fait l'honneur et le plaisir de venir au Salon des Vignerons ?

Pour échanger avec des vignerons que je ne connais pas encore et passer un bon moment.

 

La Folie Lucé - Loïc TERQUEM

SAUMUR CHAMPIGNY

 

Comment êtes-vous devenu vigneron?
Suite à une reconversion professionnelle en 2009, par goût pour le vin et la terre.


Comment définiriez-vous votre métier de vigneron ?
Paysan. Artisan. Procureur de plaisir.


Votre philosophie de travail à la vigne, à la cave ?
Respect des sols, de la nature, donc de la vigne.
L'esssentiel du travail se fait dans les vignes. Moins je touche à mes vins, mieux nous nous portons.


Quelques mots sur votre domaine ?
Quatre ha en Bio dont un en conversion, sur douze parcelles que j'exploite seul.


Quelles cuvées allez-vous présenter au Salon des Vignerons « Au Fil du Vin » ?
-


Pourquoi nous avoir fait l'honneur et le plaisir de venir au Salon des Vignerons ?
La philosophie m'a plu et mes vins ne sont pas distribués.


Une maxime, un dicton, un précepte, qui vous guide, qui vous caractérise ?
L'abus de modération nuit gravement à la consommation !

Domaine du fils d'Eole - Thierry DOULMET

COTEAUX DE L'ARDECHE

Comment êtes-vous devenu vignerons? 
Par filiation.


Comment définiriez-vous votre métier de vigneron ? 
Un loisir, un métier, une passion.


Votre philosophie de travail à la vigne, à la cave ?
La raison et le naturel avant tout.


Quelques mots sur votre domaine ? 
Equilibre de la nautre, raisonnance des terroirs sur calcaire argileux.


Quelles cuvées allez-vous présenter au Salon des Vignerons « Au Fil du Vin » ?
-


Pourquoi nous avoir fait l'honneur et le plaisir de venir au Salon des Vignerons ?
Par rapport à la philosophie du salon et sur conseil d'un vigneron.

 

Une maxime, un dicton, un précepte, qui vous guide, qui vous caractérise ?
Du raisin et rien d'autre.

Domaine de L'Oubliée - Xavier COURANT

BOURGUEIL

 

Comment êtes-vous devenu vignerons? 
Après 10 ans de commercialisation des vins, une attirance irrésistible pour la vigne. 


Comment définiriez-vous votre métier de vigneron ? 
C'est beaucoup de boulot, un boulot formidable.


Votre philosophie de travail à la vigne, à la cave ?
Allier le savoir-faire des anciens avec nos connaissances actuelles.


Quelques mots sur votre domaine ? 
6 ha.


Quelles cuvées allez-vous présenter au Salon des Vignerons « Au Fil du Vin » ?
« Merci le Vie » 

« Notre Histoire »

« Tenue de Soirée » 

« Existe en blanc »

« Les Valseuses »


Pourquoi nous avoir fait l'honneur et le plaisir de venir au Salon des Vignerons ?
La 1ère fois Loïc T. m'a forcé à venir (et j'ai pas regretté)

La 2nd fois, je reviens pour le bal des actrices et la sympathie des acteurs.

 

Une maxime, un dicton, un précepte, qui vous guide, qui vous caractérise ?

Point de dogme. Le doute c'est l'émerveillement.

 

Domaine Rols - Patrick ROLS

AVEYRON

 

Comment êtes-vous devenu vigneron ?

Après plus d’une dizaine d’années à la Chambre d’Agriculture de l’Aveyron, j’ai replanté de la vigne dans un site où elle était présente, il y a plus de cent ans.

 

Comment définiriez-vous votre métier de vigneron ?

Le vigneron est un paysan qui cultive la vigne et fait du vin.

 

Votre philosophie de travail à la vigne, à la cave ?

Préserver la nature et le jus de raisin, au maximum, pour retrouver dans le vin toute la subtilité du terroir.

 

Quelques mots sur votre domaine ?

Six ha de vignes sur un côteau de schistes, dans un environnement très protégé.

 

Quelles cuvées allez-vous présenter au Salon des Vignerons « Au Fil du Vin » ?

-

 

Pourquoi nous avoir fait l'honneur et le plaisir de venir au Salon des Vignerons ?

Pour toi Didier et toute l’équipe que je connais moins, qui donne beaucoup pour promouvoir cette approche du vin.

 

Une maxime, un dicton, un précepte, qui vous guide, qui vous caractérise ?

« Les vins moutons sont dans la nature ! »

Domaine de La Piffaudière - Olivier BELLANGER

TOURAINE

 

 

Comment êtes-vous devenu vigneron?

Par fibre, issu d’une famille de vignerons (grand-père, oncle). Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours voulu être dans les vignes.

 

Comment définiriez-vous votre métier de vigneron ?

Une passion très prenante autant physiquement que mentalement mais qui nous le rend au centuple par le contact avec la nature et tous les gens que ce métier nous permet de rencontrer. Et la chance d’avoir un métier qui nous permet d’avoir un cycle complet, de la vigne au raisin et à la bouteille.

 

Votre philosophie de travail à la vigne, à la cave ?

Respect de la terre et des terroirs, essayer de laisser le moins d’empreintes possible. Avoir de beaux raisins pour des vinifications simplifiées afin que le raisin s’exprime.

 

Quelques mots sur votre domaine ?

Dix ha sur les côtes du Cher. En culture biologique, une diversité dans les cépages : sauvignon, menu-pineau, gamay, côt, pineau d’Aunis, cabernet.

 

Quelles cuvées allez-vous présenter au Salon des Vignerons « Au Fil du Vin » ?

-

 

Pourquoi nous avoir fait l'honneur et le plaisir de venir au Salon des Vignerons ?

Car la Corrèze est une belle région et la qualité des vignerons présents.

 

Une maxime, un dicton, un précepte, qui vous guide, qui vous caractérise ?

« Des vins sincères, honnêtes et droits » mais je ne suis pas sûr que cela soit de moi !.

 

Domaine du Brin - Damien BONNET

GAILLAC

 

Comment êtes-vous devenu vigneron ?

Tout simplement en reprenant les vignes familiales (en coopérative à l’époque) puis je me suis passionné pour la vinification pour faire naturellement un vin de terroir. 


Comment définiriez-vous votre métier de vigneron ?
Traduire l’expression du climat, du terroir et des cépages.


Votre philosophie de travail à la vigne, à la cave ?

Un travail de la vigne qui respecte la vie des sols pour avoir une vigne en bonne santé. Ramasser des raisins à bonne maturité afin d’avoir un équilibre qui permette de minimiser les interventions à la cave. 


Quelques mots sur votre domaine ?

On en parlera sur le salon…

 

Quelles cuvées allez-vous présenter au Salon des Vignerons « Au Fil du Vin » ?

- Pierres Blanches 2014

- Brin de Folie 2014

- Loin de L’œil 2014

- Vendemia 2014

- Amphore 2014


Pourquoi nous avoir fait l'honneur et le plaisir de venir au Salon des Vignerons ?

Pour profitez de l’ambiance et faire des rencontres (et des ventes si possible…) .


Une maxime, un dicton, un précepte, qui vous guide, qui vous caractérise ?

La nature fait bien les choses, il suffit de l’écouter…

Domaine Rousset-Peyraguey - Alain DEJEAN

SAUTERNES

 

Comment êtes-vous devenu vigneron ?
Héritage.


Comment définiriez-vous votre métier de vigneron ?
Artiste.


Votre philosophie de travail à la vigne, à la cave ?
Anthroposophie (R.Steiner). Stimuler la nature.


Quelques mots sur votre domaine ?

Beni des dieux, au milieu des grands, allez vers ce que la nature nous donne.

 

Quelles cuvées allez-vous présenter au Salon des Vignerons « Au Fil du Vin » ?
-


Pourquoi nous avoir fait l'honneur et le plaisir de venir au Salon des Vignerons ?
D'abord je vous remercie de m'accepter.


Une maxime, un dicton, un précepte, qui vous guide, qui vous caractérise ?
Philosophie dédiée à la Nature. Chercher à ramener toutes les forces dans l'unité, car c'est dans l'unité des forces que réside l'éternel immuable, et c'est uniquement dans l'éternuel immuable que se trouvent la peur et la félicité.

Domaine Henri Milan - Henri MILAN

PROVENCE

Comment êtes-vous devenu vignerons?

Après des études de droit, le temps du service militaire est venu. Et après réflexion sur l’avenir, J’ai compris que j’avais envie de créer de mes mains et de rester dans ma région

 

Comment définiriez-vous votre métier de vigneron ?

Métier de passion et de patience, j’adore le contact avec les gens et voyager grâce à mon métier.

 

Votre philosophie de travail à la vigne, à la cave ?

Le plus simple et le plus light possible. Respect des sol du vivant du produit. Pas d’opération brutale.

 

Quelques mots sur votre domaine ? 

Terroir exceptionnel de marnes bleues.

 

Quelles cuvées allez-vous présenter au Salon des Vignerons « Au Fil du Vin » ?

Papillon rosé, Papillon blanc, le Grand blanc, Papillon rouge, MGO3, Le Vallon, Clos Milan.

 

Pourquoi nous avoir fait l'honneur et le plaisir de venir au Salon des Vignerons ?

Grace à Denis et son obstination à me faire venir, et je n’ai pas regretté, j’ai plaisir à venir à Brive.

Les Grangeons de l'Albarine - Luc BAUER

BUGEY

 

Comment êtes-vous devenu vignerons? 
Longue histoire. Déjà par passion pour le produit fini. Formation d'ingénieur agronome, j'ai refait un BTS viti-oeno à Macon pour me former au travail de la vigne et du vin. J'ai bossé sur des domaines en bio-biodynamie-vin nature (Soufrandière/Bret Brothers, P Jambon...) et j'ai attrapé le virus...

 

Comment définiriez-vous votre métier de vigneron ? 
Métier d'Artisan-Paysan.


Votre philosophie de travail à la vigne, à la cave ?
Bio, biodynamie à la vigne, levures indigènes et rien jusqu'à la mise :

très léger sulfitages à la mise, des cuvées 0 à venir...


Quelques mots sur votre domaine ? 
Reprises de jeunes vignes replantées il y a 10 ans sur un coteaux d'éboulis calcaires abandonné (30 à 40% de pente, plein sud) en 2011 (en bossant à coté), puis de diverses autres parcelles jusqu'à arriver à 2,5ha en 2016. Création de tout le reste...


Quelles cuvées allez-vous présenter au Salon des Vignerons « Au Fil du Vin » ?
- "Altesse en Paradis", Roussette du Bugey 2014

- "Mondeuse le Château", AOP Bugey 2014

- "Chemin Jaune" (chardonnay)

- "Chardonnay Combernand le Cluse des peintres"  Vin de France 2014

- "Gamay Combernand le Cluse des peintres 2015...?


Pourquoi nous avoir fait l'honneur et le plaisir de venir au Salon des Vignerons ?
Volonté de faire connaitre mes produits, mon travail, mon projet à des gens réceptifs à ma démarche.

 

Une maxime, un dicton, un précepte, qui vous guide, qui vous caractérise ?

Laisser s'exprimer le terroir le plus naturellement possible, avec le plus de précision et de netteté possibles...

Le Champ d'Orphée - Stéphane LUCAS

TARN

 

 

Comment êtes-vous devenu vignerons?

Par hasard ! C'est le chant des sirènes qui m'a attiré, comme bien d'autres, jusqu'aux racines de la vigne.

 

Comment définiriez-vous votre métier de vigneron ?

Comme le métier de chef d'orchestre, de chorégraphe, qui ne fait rien d'autre que de mener la danse.

 

Votre philosophie de travail à la vigne, à la cave ?

Toujours à l'écoute, à la recherche de la vérité du cépage et du terroir. Travailler toujours au plus simple pour être authentique.

 

Quelques mots sur votre domaine ? 

Un micro-domaine au service d'un seul cépage rare.

Un terroir d'exception.

Une attention de tous les instants.

 

Quelles cuvées allez-vous présenter au Salon des Vignerons « Au Fil du Vin » ?

-

 

Pourquoi nous avoir fait l'honneur et le plaisir de venir au Salon des Vignerons ?

Par amitié pour Didier et par reconnaissance pour le travail de l'association.

 

Les Roches Sèches - Jean-Marie BROUSSET

ANJOU

 

Comment êtes-vous devenu vignerons? 
Rencontre de trois amis pendant les études, dont l'association a permis la création du domaine « Les roches Sèches » 


Comment définiriez-vous votre métier de vigneron ? 
Rude physiquement et économiquement mais sain et passionnant.


Votre philosophie de travail à la vigne, à la cave ?
A la vigne : concilier plaisir, économie et écologie.
Au chai : obtenir des vins de qualité en dénaturant le moins possible la matière première : le raisin 


Quelques mots sur votre domaine ? 
Domaine de 15 has, créé en 2010. Conversion A.B. depuis le début. 
Vinification la plus naturelle possible.
Terroirs de schiste. Cinq cépages cultivés : chardonnay, chenin, grolleau, cabernet franc et cabernet sauvignon


Quelles cuvées allez-vous présenter au Salon des Vignerons « Au Fil du Vin » ?
- "Les Essards" (grolleau)

- "Les Varennes" (chenin)

- "Chemin Jaune" (chardonnay)

- "Pentes Douces" (Coteaux du Layon)


Pourquoi nous avoir fait l'honneur et le plaisir de venir au Salon des Vignerons ?
Rencontre avec d'autres passionnés (Vignerons ou Consommateurs)

 

Une maxime, un dicton, un précepte, qui vous guide, qui vous caractérise ?

Le vin ... c'est la vie !

 

Domaine des Trois Petiotes - Valérie GODELU

COTES DE BOURG

 

Comment êtes-vous devenu vignerons?

Par gourmandise.

 

Comment définiriez-vous votre métier de vigneron ? 

C'est un métier qui nécessite :

– rigueur

– instinct

– capacité à s'émerveiller

– un brin de poésie 

 

Votre philosophie de travail à la vigne, à la cave ?

A la vigne : recherche de la plus grande biodiversité possible, travail des sols, pour les rendre les plus vivants, améliorer les défenses immunitaires de la plante. 

Au chai : vinifications très douces, aucun intrant œnologique, à part un peu de soufre.

 

Quelques mots sur votre domaine ? 

Créé en 2008. Trois petits hectares plantés en malbec, merlot, cabernet franc et, prochainement, d'autres cépages anciens.

 

Quelles cuvées allez-vous présenter au Salon des Vignerons « Au Fil du Vin » ?

-

 

Pourquoi nous avoir fait l'honneur et le plaisir de venir au Salon des Vignerons ?

La qualité des vignerons et la gentillesse des organisateurs.

 

Une maxime, un dicton, un précepte, qui vous guide, qui vous caractérise ?

Il faut cultiver son jardin...

Armagnac Louis Marcellin - Sophie EDANGE

ARMAGNAC

 

Comment êtes-vous devenu vignerons?
Agricultrice par choix


Comment définiriez-vous votre métier de vigneron ?
Un métier au contact de la nature, au fil des saisons.


Votre philosophie de travail à la vigne, à la cave ?
Sans être bio, je mène mes vignes de façon raisonnée et sans systémisme pour éviter mildiou, oïdium et insectes ravageurs qui peuvent annéantir une récolte et handicaper l'année suivante.


Quelques mots sur votre domaine ?
Trois ateliers : viticulture, vergers et céréales.

Plus l'armagnac familial et sa commercialisation.


Quelles cuvées allez-vous présenter au Salon des Vignerons « Au Fil du Vin » ?
-


Pourquoi nous avoir fait l'honneur et le plaisir de venir au Salon des Vignerons ?
L'idée et la conception de ce salon s'adressant à des amoureux de la vigne m'a le plus séduit.


Une maxime, un dicton, un précepte, qui vous guide, qui vous caractérise ?
Une histoire de famille, une passion.

Domaine MOREL - Jean Jacques MOREL

COTES DE BEAUNE

 

 

Comment êtes-vous devenu vigneron?

En arrivant en Bourgogneen 1989 : apprentissage « sur le tas » puis par grand intérêt pour la nature.

Formation viticole et travail sur différents domaines.

 

Comment définiriez-vous votre métier de vigneron ?

Un travail d'observation et d'acceptation des éléments qui mènent à une production de raisins. Un travail artistique où chaque tableau (vin) est unique.

 

Votre philosophie de travail à la vigne, à la cave ?

Suivre la nature dans ce qu'elle apporte et tenter de l'interpréter pour l'accompagner au mieux.

 

Quelques mots sur votre domaine ?

Nature – Sincérité – Respect – Doute - Aventure.

 

Quelles cuvées allez-vous présenter au Salon des Vignerons « Au Fil du Vin » ?

-

 

Pourquoi nous avoir fait l'honneur et le plaisir de venir au Salon des Vignerons ?

Pour encourager la réunion de vignerons qui travaillent avec la nature et goûter leurs vins.

 

Une maxime, un dicton, un précepte, qui vous guide, qui vous caractérise ?

Du plus grand doute vient l'illumination (précepte japonais).

 

Domaine du Mortier - Cyril BOISARD

ST NICOLAS DE BOURGUEIL

 

Comment êtes-vous devenu vignerons?
Autodidactes et non issus du milieu viticole. Nous sommes deux frères, Cyril et Fabien. Installation en 1996 sur 3 ha puis agrandissement progressif de 1998 à 2007.


Comment définiriez-vous votre métier de vigneron ?
Nous nous inspirons de la Nature et essayons de respecter le bon sens paysan.


Votre philosophie de travail à la vigne, à la cave ?
Le rôle du Vigneron à la vigne consiste à rendre un sol vivant pour que la vigne exprime le terroir.
A la cave, il faut accompagner le vin le plus naturellement possible. Savoir attendre.


Quelques mots sur votre domaine ?
Notre domaine est composé de 14 ha de vignes et 3 ha de bois.
Une première étape a consisté à mettre en place l'agrobiologie dans nos vignes, travail du sol, enherbement naturel dans certaines parcelles ou semis couvert entre les rangs.
La deuxième étape a été de recréer une certaine biodiversité (haies champêtres, compost, bois raméal fragmenté)
La troisième consiste maintenant à suivre les cycles lunaires et astrals. De même, utilisation de plantes fraîches ou sèches en tisane. Enfin mise en place de la sélection massale pour complanter et pour une nouvelle plantation.
Vinifications sans aucun artifice et avec peu ou pas de soufre ajouté. Au final, des vins naturels et authentiques,
ambassadeurs de nos terroirs.


Quelles cuvées allez-vous présenter au Salon des Vignerons « Au Fil du Vin » ?
-

 

Pourquoi nous avoir fait l'honneur et le plaisir de venir au Salon des Vignerons ?
L'honneur et le plaisir de faire votre connaissance vient de vous qui nous avez contactés par téléphone.


Une maxime, un dicton, un précepte, qui vous guide, qui vous caractérise ?
Un dicton : le bon sens paysan, la passion.
« Les paysans sont sans cesse au travail et c'est un mot qu'ils n'utilisent jamais ! » Anton Tchekhov

Les Eminades - Patricia et Luc BETTONI

SAINT-CHINIAN

 

Comment êtes-vous devenu vignerons? 
Après des études d'oenologie pour Luc et différentes expériences professionnelles, l'envie de faire "son" vin l'a emporté sur tout le reste. 


Comment définiriez-vous votre métier de vigneron ? 
Très prenant, la vigne, le chai, la commercialisation et la gestion de notre entreprise nous occupe à plein temps.


Votre philosophie de travail à la vigne, à la cave ?
Les vins les plus sains possibles, certifiés Ecocert.


Quelques mots sur votre domaine ? 
Crée il y a 14 ans après un coup de foudre pour une mosaïque de terrains au coeur de St Chinian.


Quelles cuvées allez-vous présenter au Salon des Vignerons « Au Fil du Vin » ?
« Cebenna » 2014

« Sortilège » 2013

« Vieilles canailles » 2013 

« Montmajou » 2014


Pourquoi nous avoir fait l'honneur et le plaisir de venir au Salon des Vignerons ?
La rencontre avec Xavier au salon de la Cugnette de Bron, sa motivation à nous faire venir découvrir votre région.

 

 

Une maxime, un dicton, un précepte, qui vous guide, qui vous caractérise ?

Carpe Diem!!!

Clos les Mets d'Ames - Céline OULIE

MADIRAN/PACHERENC DU VIC BILH

 

Comment êtes-vous devenu vignerons? 
Changement de vie, reconversion, j'ai repris les vignes de mes parents, crée mon chai, tout converti en bio en 2012 et biodynamie en 2013.

 

Comment définiriez-vous votre métier de vigneron ? 
Une passion ou une addiction à la nature...


Votre philosophie de travail à la vigne, à la cave ?

Ecouter et observer la vigne, la ressentir et grandir avec elle.


Quelques mots sur votre domaine ? 
Le Clos les Mets c'est :

  • Une ferme menée par Céline, néovigneronne de 35 ans ayant décidé de revenir au Pays et donner du sens à sa vie !

  • Un îlot d'un vingtaine d'hectares d'un seul tenant conduit en agriculture biologique et biodynamique

  • 5 hectares de vignes (3.7 ha de cépages rouges - Tannat, Cabernet Franc, Cabernet Sauvignon - et 1.3 ha de cépages blancs - Petit Manseng, Petit Courbu, Gros Manseng) 6ha de landes et forêt, 3 ha de prairies naturelles, 10ha de terres de cultures de plein champ en rotation (sarrasin, tournesol, blés anciens, moutarde...)

  • Un lac et 2 mares avec leur biotope singulier et préservé

  • Une famille de moutons et d'ânes avides de câlins et de bonnes prairies!

  • Une ancienne étable réhabilitée écologiquement en un chai de vinification et d'élevage

  • Des balades avec des circuits allant de 100 mètres à 3km et plus

  • La découverte des plantes et des cueillettes réalisées pour la vigne

  • Le lien et l'échange, tout simplement!


Quelles cuvées allez-vous présenter au Salon des Vignerons « Au Fil du Vin » ?
Je vous propose deux vins blancs, tous les deux élevés en cuves ovoïdes, ce sont des assemblages de Petit Courbu, de Petit Manseng et Gros Manseng.

Le premier est un Pacherenc du Vic-Bilh Sec atypique, il s'agit de la cuvée "L'Ove"*. C'est un vin de gastronomie, fruité et droit avec un beau volume en bouche ainsi qu'un côté salin qui ne laissera pas vos papilles indifférentes!

Le second, la cuvée "Les Oeufs plus gros que le ventre"*, est un demi-sec, très légèrement moins alcoolisé car les levures du terroir ont fait leur travail et ont jugé de s'arrêter en laissant un peu de sucre, juste assez pour lui conférer un côté gourmand très sympathique lors d'un apéritif entre amis ou en famille!

 

En Madiran, je vous propose la cuvée "Les Sens de la Vie"*, vin hédonique, fruité et vivant! C'est un assemblage de Tannat puis de Cabernet Sauvignon et Cabernet Franc.

*Les vins du millésime 2014 sont en conversion vers l'agriculture biologique (certifié FR-BIO-07), le millésime 2015 est AB et Demeter.

 

Le jus de raisin biologique est une façon de vous proposer une nouvelle facettede nos beaux cépages rouges. Il permet également à tout le monde de profiter du chai, quel que soit son âge, ses envies et sans modération!


Pourquoi nous avoir fait l'honneur et le plaisir de venir au Salon des Vignerons ?
Parce que faire un salon pour faire un salon sans qu'il y ait une énergie commune pour la vie et la nature n'a pas trop de sens pour moi, votre salon me parle...

 

Une maxime, un dicton, un précepte, qui vous guide, qui vous caractérise ?

Elever la vie.

Domaine Mamaruta - Marc CASTAN

FITOU

 

 

Comment êtes-vous devenu vignerons? 

En 2009 marre du système coopératif et l'envie de vinifier et de travailler de façon naturelle.

 

Comment définiriez-vous votre métier de vigneron ?

Passionnant, envahissant.

 

Votre philosophie de travail à la vigne, à la cave ?

Etre le plus en harmonie avec les éléments.

 

Quelques mots sur votre domaine ? 

Domaine hérité de mon grand père sur le littoral Audois.

 

Quelles cuvées allez-vous présenter au Salon des Vignerons « Au Fil du Vin » ?

Kézako, Tondeuses, Coupe soif, Cacahuète, Constellation, Trafalgar, Grain de folie.

 

Pourquoi nous avoir fait l'honneur et le plaisir de venir au Salon des Vignerons ?

J'aime la convivialité et les échanges (de bonnes quilles...).

 

Une maxime, un dicton, un précepte, qui vous guide, qui vous caractérise ?

« La seule chose qu'on est sûr de ne pas réussir est celle qu'on ne tente pas ! » Paul Emile Victor

 

Domaine Bio Coste - Mathieu COSTE

COTEAUX DU GIENNOIS

 

 

Comment êtes-vous devenu vignerons? 

Par choix, après des études en biologie végétale, des rencontres marquantes de vignerons et scientifiques.

 

Comment définiriez-vous votre métier de vigneron ?

Patience, précision, plaisir.

 

Votre philosophie de travail à la vigne, à la cave ?

Bio, biodynamie non certifiée.

 

Quelques mots sur votre domaine ? 

Bio depuis 1982, vins natures, élevages longs.

 

Quelles cuvées allez-vous présenter au Salon des Vignerons « Au Fil du Vin » ?

Biau 2010, Têtes de Chats 2012 et Rebelle 2014.

 

Pourquoi nous avoir fait l'honneur et le plaisir de venir au Salon des Vignerons ?

Pour les rencontres, contacts avec les consommateurs et gagner ma vie.

 

Une maxime, un dicton, un précepte, qui vous guide, qui vous caractérise ?

Force - Finesse - Fraicheur

Domaine de la Voie Blanche - Nathalie DALBAVIE

PERIGORD

 

 

Comment êtes-vous devenu vignerons? 

La passion, puis la rencontre avec une terre.

 

Comment définiriez-vous votre métier de vigneron ?

Le bonheur d'aller dans le sens de la nature, travailler avec elle.

 

Votre philosophie de travail à la vigne, à la cave ?

Respect du sol, puis respect du raisin, puis respect du vin. C'est un accompagnement de ce que le sol, puis la matière nous dictent.

 

Quelques mots sur votre domaine ? 

Créé en 2006 sur d'anciennes terres viticoles. Renaissance d'un vignoble en Périgord noir.

 

Quelles cuvées allez-vous présenter au Salon des Vignerons « Au Fil du Vin » ?

Les Joualles 2014, Le Petit Manoir 2012, Les Deux Collines 2014 et l'Alba 2012.

 

Pourquoi nous avoir fait l'honneur et le plaisir de venir au Salon des Vignerons ?

J'ai rencontré M. GOMBERT qui m'a parlé de ce salon. Je suis interréssée par la démarche de la clientèle qui va venir pour nous rencontrer.

Please reload